essai

LE SUIVI CHIROPRATIQUE ASSOCIÉ À UNE PLUS FAIBLE CONSOMMATION D’OPIACÉS

Une méta-analyse1 intéressante dans un contexte de crise des opiacés. Publiée en septembre dans la revue Pain Medecine, ces travaux cherchaient à déterminer s’il y avait un lien entre recours à la chiropraxie et consommation d’antalgiques opiacés. Les chercheurs se sont intéressés aux études rapportant une consommation d’opiacés chez les patients présentant des douleurs vertébrales, qu’ils soient ou non suivis par un chiropracteur. Au terme d’une première analyse, six études ont été sélectionnées : trois articles sont consacrés aux douleurs lombaires, deux articles sont consacrés aux douleurs de la zone thoracique et lombaire et un article est consacré au douleurs de la nuque. La prévalence du suivi chiropratique parmi les patients présentant des douleurs vertébrales variait entre 11,3 % et 51,3 %. La proportion de patients recevant une prescription d’antalgiques opiacés était inférieure parmi les patients suivis par un chiropracteur par rapport aux patients qui ne bénéficiaient pas d’un tel suivi. Il est en outre observé que les patients bénéficiant d’un suivi chiropratique ont 64 % moins de chance de se voir prescrire des opiacés.

1 https://academic.oup.com/painmedicine/advance-article-abstract/doi/10.1093/pm/pnz219/5575223?redirectedFrom=fulltext

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire