essai

Lutter contre le blues de l’hiver : les conseils des chiros.

Vous pensez souffrir de blues de l’hiver ? Vous en reconnaissez un symptôme ou vous pensez qu’un de vos proches pourrait être concerné ?
Il existe des solutions pour lutter contre ce blues hivernal. Explications dans cet article de notre série « Les conseils des chiros » ! Bonne lecture.

 

https://bit.ly/2mqBSb7

Blue de l’hiver : en souffrez-vous ?

L’hiver s’installe à nos portes, la nuit tombe tôt, une envie de cocooning s’installe tranquillement…. et parfois aussi un besoin de s’isoler, de dormir plus, et une sensation que la joie de vivre s’étiole doucement. Souffririez-vous de blues de l’hiver ? Quels en sont les symptômes ? Comment le reconnaître et trouver des solutions ?
#bluesdelhiver #dépression
https://bit.ly/2rhGg1K

Stop aux idées reçues : la météo n’influencerait pas les rhumatismes !

Stop aux idées reçues :

Mauvaise météo et douleurs articulaires ? Une étude menée par Anupam Jena, professeur agrégé à la Harvard Medical School, montre qu’il n’y a pas de corrélation entre pluie et visites chez le médecin pour des douleurs articulaires ou lombaires. #santeoptimale #chiropraxie

http://bit.ly/2CGJ09V

#Chiroastuce : lutter contre le blues de l’hiver

LES CONSEILS DES CHIROS POUR LUTTER CONTRE LE BLUES DE L’HIVER

Vous pensez souffrir de blues de l’hiver ? Vous en reconnaissez un symptôme ou vous pensez qu’un de vos proches pourrait être concerné ? Il existe des solutions pour lutter contre ce blues hivernal.

Bougez ! Malgré la météo qui incite à cocooner, poursuivez votre activité physique habituelle. L’activité physique augmente en effet la sécrétion naturelle de sérotonine. Plus vous serez en mouvement, plus votre corps fabriquera la sérotonine dont vous avez besoin pour gérer vos humeurs, votre stress, vos angoisses, votre appétit ! L’activité physique permettra également à votre corps de produire des endorphines, qui procurent une sensation de bien-être. Vous n’êtes pas sportif ? Ce n’est pas une catastrophe ! Optez pour la marche, même tranquille, 30 minutes par jour.

Faites attention à votre alimentation. Consommez des aliments riches en :

Omega 3 (poissons gras, noix de Grenoble, graines de lin et de chia, huiles de lin, de canola, de soya…),
Vitamine C qui, en contribuant à l’absorption et au stockage du fer dans l’organisme, permet de mieux lutter contre la fatigue : persil, poivron rouge ou vert cru, herbes aromatiques, kiwi, chou, citron…
Vitamine D qui joue un rôle clé dans la synthèse de la sérotonine : huile de foie de morue, hareng, bouillon de légumes, maquereau, sardine, truite, chocolat noir, saumon…
Antioxydants : noix de pécan, noisettes, pruneaux secs, raisin rouge, pommes Granny Smith et Red Delicious, orange, kiwi, haricots rouges, artichaut, épinard, brocoli, poivron rouge, carotte, tomate…

Si besoin, optez pour des suppléments de complexe B et de vitamine C.

Exposez-vous à la lumière. Sortez et profitez du moindre rayon de lumière. Habillez-vous bien et allez marcher une trentaine de minutes chaque jour. Réveillez-vous tôt les week-ends pour profiter au maximum des heures d’ensoleillement.

Socialisez ! Voyez vos amis le plus souvent possible. Faites-vous plaisir en pratiquant les activités que vous aimez.

Et la luminothérapie ? En cas de besoin, le recours à la luminothérapie peut compenser l’absence de sorties à l’extérieur. S’exposer à une source lumineuse artificielle de forte intensité (entre 2500 et 10000 lux) permet de réguler la production de mélatonine.

Consultez votre chiropracteur ! En permettant au système nerveux de fonctionner au maximum de ses capacités, le traitement chiropratique favorise une santé optimale. Plus spécifiquement, la chiropraxie permet de :

-Réduire les douleurs, qui peuvent nuire au moral et au bien-être ;
-Améliorer la qualité du sommeil ;
-Favoriser une meilleure gestion du stress.

Votre chiropracteur peut également proposer des conseils d’hygiène de vie personnalisés (alimentation, supplémentation alimentaire, activité physique…), de façon à améliorer votre bien-être au quotidien.

Pour trouver un chiro près de chez vous : http://www.chiropraxie.com

Vous pouvez aussi consulter cet article sur notre page Facebook : http://bit.ly/2mqBSb7

#pensezchiro #santéoptimale #dépression

 

 

#Chiroinfo : comprendre le blues de l’hiver

LE BLUES DE L’HIVER ! En souffrez-vous ? Quels en sont les symptômes ?

L’hiver s’installe à nos portes, la nuit tombe tôt, une envie de cocooning s’installe tranquillement…. et parfois aussi un besoin de s’isoler, de dormir plus, et une sensation que la joie de vivre s’étiole doucement. Souffririez-vous de blues de l’hiver ? Quels en sont les symptômes ? Comment le reconnaître et trouver des solutions ?
Chaque année, le blues de l’hiver touche entre 15 et 20 % de la population française, dès l’automne et jusqu’à la fin de l’hiver. Pour 3 à 5 % des personnes, ce blues évolue même en dépression saisonnière (SAD : Seasonal Affective Disorder). Ce mal affecte plus souvent les femmes que les hommes, les personnes travaillant à l’intérieur, les personnes âgées, mais peut également toucher les enfants. Il se caractérise par un ensemble de symptômes tels que la baisse d’énergie, la perte de motivation, des problèmes de concentration, l’anxiété, la prise de poids, l’irritabilité, une tendance à trop dormir (hypersomnie). Le moral est en berne. On s’isole davantage.
Les causes du blues de l’hiver ne sont pas encore définies et connues avec certitude et précision. Selon la communauté scientifique, la diminution du temps d’exposition à la lumière semble cependant en être la cause principale. Cette diminution a une incidence directe sur la production de sérotonine et de mélatonine, hormones majeures dans la régulation du cycle circadien, ou pour l’exprimer plus simplement, du rythme biologique :
La sérotonine est un neurotransmetteur présent dans notre système nerveux central, la muqueuse du système digestif ainsi que dans les plaquettes sanguines. Communément appelée hormone du bonheur et du bien-être, elle est notamment impliquée dans des troubles tels que le stress, l’anxiété, les phobies et la dépression, et a une incidence sur notre comportement alimentaire et sexuel. C’est la lumière qui favorise la sécrétion de la sérotonine. Lorsque les temps d’exposition à la lumière diminuent, la production de sérotonine baisse également. Ceci a une incidence directe sur notre capacité à gérer nos humeurs, notre stress, mais également à gérer nos envies alimentaires, et plus spécifiquement nos besoins en sucre, d’où une envie de grignoter qui s’installe.
La mélatonine, aussi surnommée hormone du sommeil, est quant à elle produite en l’absence de lumière. Elle débute le soir puis diminue jusqu’au moment du réveil. Sécrétée par l’épiphyse, glande qui se situe dans le cerveau, la mélatonine a pour rôle de réguler vos rythmes biologiques et d’induire le sommeil. Cette hormone a également un impact sur votre humeur, votre appétit et votre énergie.
La diminution de production de sérotonine et l’augmentation de celle de mélatonine seraient donc les principales responsables de votre humeur maussade et de votre irritabilité, ainsi que de votre besoin de grignoter et de dormir durant la période hivernale.

Vous reconnaissez l’un de ces symptômes ou vous vous posez des questions pour l’un de vos proches ? Pensez à consulter votre chiropracteur. Il saura répondre à vos questions.
http://www.chiropraxie.com

#Chiroastuce : Si vous devez déneiger , faites le en protégeant votre dos !

Au Québec, la neige mène les patients directement.. chez leur #chiro !
Vous devez déneiger ? Prenez soin de votre dos en vous échauffant et en respectant quelques consignes.
Et en prévention..ou en cas de douleurs, pensez à consulter votre #chiro.

#pensezchiro #santéoptimale #jepeuxpasjaichiro
http://bit.ly/2klS7Wx