essai

LE COUP DU LAPIN OU WHIPLASH : DE QUOI S’AGIT-IL ?

Le coup du lapin. Rares sont ceux qui n’ont jamais entendu cette expression. Ce traumatisme, qui survient le plus souvent lors d’un accident de voiture, peut engendrer des conséquences immédiates sur la santé, mais aussi à beaucoup plus long terme, rendant alors la vie du patient très difficile.

 

Le COUP DU LAPIN, ou WHIPLASH : quelques explications

Le coup du lapin, aussi nommé whiplash, est un mouvement brusque de va-et-vient de la tête et du torse, qui projette violemment le cou dans une position qui va au-delà des limites physiologiques normales. L’hyper-extension du cou touche alors les muscles, les ligaments, les tendons, qui sont très étirés, voire déchirés, lors du choc. Les muscles qui entourent la colonne vertébrale peuvent également se contracter pour apporter une protection au cou (contracture musculaire antalgique). Le whiplash cause des blessures telles que foulures, entorses cervicales, commotions cérébrales, voire des subluxations vertébrales.

Quand ?

Il n’est pas nécessaire de rouler vite pour que survienne le coup du lapin. Les recherches montrent en effet que même à très faible vitesse, c’est-à-dire à moins de 10 kms / h, les blessures engendrées par un whiplash peuvent être importantes.
Par ailleurs, les symptômes peuvent mettre un certain temps à se manifester et à devenir plus évidents et systématiques. Ils peuvent apparaître plusieurs mois ou même années après l’accident, ce qui complexifie d’autant leur prise en charge thérapeutique.

Les conséquences d’un coup du pain.

Les troubles associés à une entorse cervicale (TAEC) peuvent être multiples. Les victimes du coup du lapin peuvent ainsi souffrir de :
  • maux de tête (parfois accompagnés de nausées et de vomissements),
  • étourdissements,
  • bourdonnements d’oreilles, acouphènes
  • tensions musculaires et de douleurs au cou, aux épaules et à la mâchoire,
  • limitations dans certains mouvements du cou
  • torticolis à répétition
  • arthrose
  • malaises, déséquilibres, vertiges, problèmes de vue et d’ouïe
  • troubles du sommeil
  • arthrose causée par la subluxation vertébrale et le désalignement des vertèbres,
  • concentration et de troubles cognitifs plus ou moins importants, et affectant notamment la capacité mémorielle et la concentration
  • stress post-traumatique

 

La chiropraxie comme solution

Grâce à l’entretien de la colonne vertébrale, du système nerveux et du système locomoteur, la chiropraxie permet de soulager les douleurs, qu’elles soient chroniques ou non, et apporte des bénéfices pour la santé globale des patients. Votre chiropracteur, spécialiste des pathologies neuro-musculo-squelettiques, va d’abord examiner votre mâchoire, votre cou, votre colonne vertébrale, pour y détecter les tensions et blocages causés par le coup du lapin. Il mettra ensuite en place un plan de traitement chiropratique. Les études scientifiques montrent ainsi que la chiropraxie est une solution parfaitement adaptée et efficace aux problèmes de santé engendrés par un whiplash, avec des effets à long terme : suppression des douleurs, restauration de la fonction articulaire cervicale, prévention des autres conséquences possibles du coup du lapin.
Si vous avez été victime d’un accident de la route, ou d’un accident sportif ayant causé un coup du lapin, pensez à consulter immédiatement votre chiropracteur afin de mettre en place avec lui une stratégie adaptée à vos besoins ! Il saura adapter son traitement à vos problématiques et vous prodiguera des conseils d’exercices vous permettant de retrouver une mobilité et une qualité de vie.

http://urlz.fr/7XaI