essai

Bien voyager avec vos chiros

Vous serez nombreux à partir en #vacances ou à revenir à la maison ce WE.

En images, les conseils de l’ AFC, Association Française de Chiropraxie pour rendre vos déplacements plus agréables… et moins douloureux.

Bonnes vacances !

#pensezchiro

10 bonnes raisons de consulter un chiro

Connaissez-vous les 10 bonnes raisons de consulter un #chiropracteur ? En voici quelques-unes :

En 1 : soulager votre mal de dos

En 2 : améliorer votre mobilité

En 3 : soulager vos maux de tête

Découvrez les raisons #4 à #10 en images sur notre page Facebook !

https://www.facebook.com/pg/Chiropraxie/photos/?tab=album&album_id=1557914044247195

Vous avez des questions ? #pensezchiro

Naissance, croissance, adolescence : la chiropraxie au secours de la colonne vertébrale de l’enfant.

Naissance, croissance, adolescence, le chiropracteur adapte ses techniques aux besoins spécifiques et au développement de l’enfant.

Le nouveau né

Lors de l’accouchement, les tractions exercées sur le nourrisson peuvent provoquer des lésions articulaires difficilement décelables.Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, au premier rang desquelles les troubles du sommeil ou les troubles viscéraux. Par un travail de palpations très douces et précises, le chiropracteur est capable de détecter et corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

L’enfant

Apprendre à tenir sa tête, à s’asseoir, à ramper puis à mar­cher; porter un lourd cartable, rester assis de longues heures, s’investir dans une activité sportive : l’appareil locomoteur en construction de l’enfant est continuellement sollicité, voire mis à mal. Plus tard, l’adolescent se sédentarise, il adopte des mau­vaises postures devant la télévision ou l’ordinateur. Or à cette période, sous l’effet des hormones, ses ligaments sont plus lâches et son corps se transforme rapidement, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales ou une attitude scoliotique.Le suivi chiropratique de la croissance de l’enfant est donc particulièrement recommandé.

La sécurité des soins

Durant leurs études, les chiropracteurs suivent tous des cours de pédiatrie. Ces enseignements s’inscrivent dans un cursus de près de 5000 heures. La formation des chiropracteurs, comme l’exercice de leur profession, est encadrée par la loi française. Elle est par ailleurs strictement contrôlée par les instances internationales de la profession. De ce fait, les soins dispensés par les chiropracteurs diplômés présentent un niveau maximal de qualité et de sécurité.

Pour plus d’informations sur la formation d’un chiropracteur, voir notre infographie : https://www.facebook.com/Chiropraxie/posts/1539852159386717

Et notre vidéo pour conscientiser au problème du port du cartable. A faire circuler sans modération : https://youtu.be/EeFP813y3cA
#santéoptimale#pensezchiro#jepeuxpasjaichiro


Pour trouver le chiropracteur le plus proche de chez vous, consultez notre site Web : www.chiropraxie.com


Les troubles musculo-squelettiques (TMS)

TMS: l’acronyme est en passe de devenir une marque, celle des maux de nos sociétés modernes. Les troubles musculo-squelettiques, qui représentent en effet plus de 80% des maladies professionnelles, sont au coeur des préoccupations de bien des salariés et de toutes les organisations, privées comme publiques.

Les TMS regroupent différentes affections péri-articulaires qui touchent majoritairement les membres supérieurs parmi lesquels on retrouve l’épaule (tendinites de la coiffe du rotateur et ténosynovite), le coude (épicondylite, épitrochléite, syndrome de la gouttière) et le poignet (syndromes du canal carpien et de la loge de Guyon, tendinite).Les TMS affectent également le cou (cervicalgie), le dos (lombalgie et dorsalgie) et les genoux (syndrome de compression du nerf poplité externe, tendinites rotulienne et de la patte d’oie).Les facteurs de risques des TMS sont connus. Stress, efforts démesurés, cadences accélérées, travail statique, gestes répétitifs, postures pénibles finissent par entraîner une hyper-sollicitation des muscles, des tendons, des nerfs et des ligaments qui ne sont pas sans conséquences sur le bien-être des individus et sur notre économie. On estime que 8,4 millions de journées, équivalentes au coût moyen d’un 13ième mois pour chaque entreprise, sont perdues chaque année. Et cette épidémie, comme n’hésitent pas à la qualifier certains médecins, progresse de 8% à 10% chaque année !

Quelles sont donc les pistes de solutions ?

En attendant la généralisation des solutions logistiques High-Tech comme les exosquelettes qui réduiront les tensions dorsales, ou bien les systèmes de vision intelligents qui limiteront les déplacements et les mouvements pénibles, il ne faut tout simplement pas oublier de pratiquer des activités physiques régulières et de veiller aux postures au travail. Au bureau, la position face à l’ordinateur (yeux face à l’écran, accoudoirs et dossier bien réglés) est primordiale. A l’atelier, on veillera à l’échauffement du corps, à s’hydrater correctement, à diviser idéalement ses charges par deux, et à s’accorder un temps de récupération. La consultation d’un chiropracteur est également d’un grand secours pour les personnes qui souffrent de TMS. Ce spécialiste des pathologies neuro-musculo-squelettiques vous aidera nous seulement à détecter et à traiter précisément les TMS qui vous affectent mais saura également vous prodiguer tous les conseils vous permettant d’optimiser votre santé au quotidien.

Pour en savoir plus :

Notre vidéo sur la #santé au travail : https://bit.ly/2F3xaau

Nos “8 conseils des chiros pour une santé optimale » : https://bit.ly/2HfdlmB

Notre article « Les postures, les explications de vos chiros » : https://bit.ly/2wSjsIo

Et pour trouver un #chiro près de chez vous : www.chiropraxie.com

1111